Archives de la catégorie ‘Formations’

Retour sur l’opération Renvoyé Spécial dans La gazette en Yvelines

Publié: 29 juin 2017 par Lycée Simone Weil Conflans Sainte Honorine dans CDI, Citoyenneté, ELEEC Marine, Filière électrotechnique

Une journaliste de La Gazette en Yvelines était présente lors de la rencontre des 2MELEC MN avec Moneim Rahma le 1er juin dernier. Découvrez ci-dessous l’article qui a été publié dans La Gazette en Yvelines le mercredi 21 juin 2017.

Article paru dans La gazette en Yvelines le 21 juin 2017

Article paru dans La gazette en Yvelines le 21 juin 2017

Pour retrouver l’article écrit par les élèves suite à cette rencontre, cliquez sur ce lien !

Rencontre avec Moneim Rahma, journaliste soudanais, réfugié en France

Publié: 6 juin 2017 par Lycée Simone Weil Conflans Sainte Honorine dans CDI, ELEEC Marine, Filière électrotechnique

Dans le cadre de l’objet d’étude de français, La construction de l’information, et grâce au dispositif Renvoyé spécial, le lycée a reçu ce jeudi 1er juin 2017 un journaliste soudanais réfugié en France car condamné à mort dans son pays. C’est la Maison des journalistes qui est à l’origine du dispositif Renvoyé Spécial.  La rencontre a été rendue possible grâce à la mission Arcadi  financée par la Région Île de France.

Les élèves ont accueilli Moneim Rahma au CDI du lycée en présence de Mme Dessèvre, professeure documentaliste, Mme Ranty, professeure d’anglais chargée de la traduction, Géraldine Aurousseau, médiatrice culturelle ainsi que Nathalie Van Der Heyden de la mission Arcadi et Mme Maillard, professeure de Lettres-Histoire.

(suite…)

Notre classe a « crevé l’écran »

Publié: 31 mai 2017 par Lycée Simone Weil Conflans Sainte Honorine dans Citoyenneté, ELEEC Marine, Filière électrotechnique, Vie du lycée

Notre professeur nous a inscrits au concours « Le lycée pro crève l’écran ». Il s’agit de rédiger une critique d’un film documentaire.

La 1ère étape était de sélectionner le film à critiquer parmi 3 extraits proposés : nous sommes allés dans la salle polyvalente avec notre professeur et Mme KUHNMUNCH qui est à l’initiative du projet.

Cette séance a permis de définir le genre documentaire et de discuter des extraits.

Nous avons choisi le film que nous avons préféré : La gueule de l’emploi de Didier CROS.

Nous avons alors regardé le film en entier et avons répondu individuellement et librement à un questionnaire sur nos impressions. Nous avons ensuite étudié en classe différentes critiques issues de Télérama qui nous ont permis d’en apprendre d’avantage sur le contenu et la construction d’une critique.

Nous avons aussi envoyé un mail à Didier Cros pour lui demander de venir dans notre établissement. La rencontre a été très intéressante : il nous a éclairés sur ses choix de réalisation. On a pu, grâce à cette visite, enrichir notre critique pour ensuite la structurer en trouvant des titres et des intertitres (en travail de groupes).

Nous l’avons finalisée en corrigeant nos fautes et en approfondissant notre vocabulaire. Nous avons enfin envoyé notre critique au jury. Quelques jours plus tard, alors que nous étions en Grande Bretagne, nous avons appris que nous avions remporté la mention spéciale (seconde place). Nous étions tous heureux de l’appendre.

Pour récupérer le prix, nous sommes allés à Paris : la SCAM nous a remis un chèque de 500€ et nous a félicités. Nous avons visionné un autre film documentaire réalisé par Didier Cros, Sous Surveillance.

Tout ce parcours a été une expérience très enrichissante.

La classe de 2MELEC MN

Un journaliste réfugié politique sur les bancs de l’école

Publié: 30 mai 2017 par Lycée Simone Weil Conflans Sainte Honorine dans CDI, Citoyenneté, ELEEC Marine, Filière électrotechnique

Le jeudi  1er juin la classe de 2 MELEC MN va recevoir  un journaliste réfugié politique. Moneim Rahma est originaire du Soudan du Sud. Il a dû quitter le Soudan car son statut de journaliste ne plaisait pas au régime. Cette rencontre a été rendue possible grâce à la maison des journalistes via l’opération « Renvoyé Spécial ». Pour préparer cette rencontre nous nous sommes renseignés sur la situation politique du Soudan puis nous avons préparé des questions à lui poser en anglais car il ne parle pas français. Les échanges  seront  traduits par notre professeure d’anglais Mme RANTY .

Nous sommes  curieux car nous voulons voir la vision de quelqu’un qui a beaucoup voyagé et n’a pas eu une vie facile.

La classe de 2MELEC MN

Des nouvelles du voyage à La Rochelle

Publié: 17 mai 2017 par Lycée Simone Weil Conflans Sainte Honorine dans Filière maintenance nautique

Accompagnés de Mme Simon, professeur de lettres-histoire, et M. Rulleau, professeur de maintenance nautique, les élèves de 1MN sont actuellement en voyage scolaire à La Rochelle. Tout se passe bien et les élèves ont déjà rédigé les premiers comptes-rendus de visite !

Musée maritime de La Rochelle

Le Musée maritime de La Rochelle est un musée à flots, situé dans l’ancien bassin des chalutiers du Vieux-Port, inauguré en 1988.

Le 31 décembre 1985, au terme de sa dernière station au point Roméo, au milieu de l’Atlantique, la frégate  météorologique France 1 rallie le port de La Pallice-Rochelle. L’apparition des nouvelles technologies et la mise en service des satellites avaient mis fin à sa carrière et à celle de son sister-ship France 2. Patrick Schnepp, fondateur du Musée Maritime de La Rochelle saura convaincre Michel Crépeau, Député-Maire de La Rochelle, d’acquérir le France 1 pour en faire le navire amiral du Musée Maritime de La Rochelle.

Raphaël et Trystan

La voilerie Incidence

Aujourd’hui, nous avons visité l’entreprise Incidence, voilerie qui se situe à la Rochelle. Celle-ci est la plus grosse voilerie Européenne, elle se situe à la 3eme place au niveau mondial, elle compte 120 employés environ.

Dans cette entreprise, il y a plusieurs types d’assemblages : tissé, collé, elles arrivent sous rouleau de 1.40m. Toutes les voiles sont dessinées sur ordinateur et testées. Un kit de voiles complet coute environ de 2000 à 200 000 euros.

Ils sont aussi spécialisés dans les voiles de bateau de course comme celui de Paul Meilhat, le kit de son bateau coute 200 000 euros.

Florian et Tanguy

Voilà pour ces premiers jours de visite. Au programme de la journée de demain : visite de la Corderie Royale de Rochefort !